Planet Labor devient mind RH

Inde : les travailleurs de la gig economy demandent à être reconnus en tant que salariés

La Cour suprême a été saisie, fin septembre, au nom des travailleurs de la « gig economy », aussi appelée « économie à la tâche ». Ce recours a été déposé, entre autres, par la Fédération indienne des travailleurs du transport basés sur des plateformes numériques (IFAT selon son acronyme anglais). Cette organisation, qui regroupe des syndicats présents dans une dizaine de villes indiennes et représente plus de 20 000 personnes, réclame que les travailleurs de la gig economy soient à l’avenir couverts par la sécurité sociale.

Par Carole Dieterich. Publié le 01 octobre 2021 à 9h59 - Mis à jour le 01 octobre 2021 à 17h29

En Inde, on estime entre 5 et 15 millions le nombre de personnes qui dépendent de l’économie à la tâche. La plupart travaillent pour des plateformes de véhicules de tourisme avec chauffeurs,…

Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.