Découvrez gratuitement nos contenus !

Recevez chaque jour l’actualité sociale, juridique, européenne ou internationale par mail

UE : les députés européens demandent des mesures pour lutter contre le « techno-stress » et la « surconnexion »
Planet Labor, 6 juillet 2022, n°13133 - www.planetlabor.com

Dans une résolution adoptée à une large majorité le mardi 5 juillet, les députés européens « exigent » des mesures en faveur de la santé mentale dans le monde du travail numérique. À nouveau, ils invitent la Commission à adopter une directive établissant le cadre d’un droit à la déconnexion au niveau européen, ce qui devrait être permis par l’accord à venir des partenaires sociaux sur le sujet (v. dépêche n°13117). Les parlementaires réclament également la définition de normes pour les conditions de travail lorsqu’il est effectué à distance, afin de garantir le volontariat, l’équilibre vie professionnelle-vie privée et le maintien d’une charge de travail égale. Ils se positionnent pour de vastes plans nationaux en faveur de la santé mentale, alors qu’ils estiment que la pandémie a amené une surconnexion et une intensification du travail. Les députés demandent ainsi la mise en place de « plans de prévention des risques pour la santé mentale en entreprise », l’accès à des services de soutien à la santé mentale et la facilitation par les entreprises de la réinsertion comme de la prévention de la rechute. Ils appellent également à ajouter l’épuisement professionnel, l’anxiété et le stress à la liste des maladies professionnelles reconnues par la recommandation de 2003. Ils encouragent par ailleurs le soutien à la création d’applications numériques dédiées à la santé mentale par la Commission et les États membres (v. dépêche n°12667) et envisagent la création d’une plateforme commune à l’Union. Le texte invite enfin la Commission à une proposition législative sur l’IA au travail pour « protéger les droits et le bien-être des travailleurs ».