Planet Labor devient mind RH

Allemagne : projet de loi sur un salaire minimum à 12 euros

Par Thomas Schnee. Publié le 28 janvier 2022 à 10h55 - Mis à jour le 28 janvier 2022 à 9h16

Promesse centrale de la campagne du nouveau chancelier Olaf Scholz, l’augmentation du salaire minimum à 12 euros est pour bientôt puisque c’est le premier projet de loi du nouveau mandat de Hubertus Eil, le ministre du Travail et des Affaires sociales. Introduit il y a sept ans à hauteur de 8,50 euros de l’heure, le salaire minimum allemand, dont le niveau est régulièrement établi par une commission fédérale, est passé à 9,82 euros au 1er janvier 2022. La nouvelle loi prévoit une accélération de cette progression avec 10,45 euros au 1er juillet et 12 euros au 1er octobre 2022. L’augmentation suivante, prévue pour le 1er janvier 2024, sera à nouveau fixée par la commission. Cette augmentation va directement concerner 6,2 millions de salariés, en premier lieu des femmes et des gens installés dans les Länder de l’est, a expliqué le ministre. Pour les employeurs, le ministère a calculé une charge supplémentaire de 1,63 milliards d’euros. Un point reste pour l’instant dans l’ombre. A priori, l’accord de gouvernement signé entre les trois partis de la coalition prévoit que des millions de « mini jobbers » (maximum de 15 h/semaine pour 450 euros/mois) pourront également en bénéficier sans que leur nombre d’heures de travail soit réduit. Or, pour que cela soit possible, il faut que le plafond légal de 450 euros mensuels soit relevé. Les fédérations professionnelles des secteurs employant de nombreux mini jobbers (hôtellerie, gastronomie, nettoyage industriel, etc.) demandent donc en urgence un correctif au projet de loi.

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.