Planet Labor devient mind RH

Argentine : vers une augmentation du salaire minimum de 45%

Par Flora Genoux. Publié le 21 mars 2022 à 8h59 - Mis à jour le 21 mars 2022 à 7h41

Le gouvernement a annoncé une revalorisation du salaire minimum de l’ordre de 45 %, mercredi 16 mars, à l’issue d’un accord – voté à l’unanimité – réunissant le ministère du Travail, les représentants des syndicats et des organisations patronales. Le salaire minimum devrait ainsi s’élever à 47 850 pesos, en fin d’année, l’équivalent de 395 euros, au taux de change officiel et actuel, celui-ci étant sujet à d’éventuelles dévaluations, en fonction des fluctuations de l’économie. « Nous sommes en train d’accomplir un grand pas, dans la direction que nous souhaitons, la récupération des [niveaux de] salaires étant un sujet central pour le gouvernement », s’est félicité le président argentin Alberto Fernandez (centre gauche). Actuellement de 33 000 pesos, le salaire minimum doit être augmenté en plusieurs temps :  en avril (+ 18 %), en juin (+ 10 %), en août (10 %) et en décembre (+7 %). « Les parties pourront solliciter à partir du mois d’août une nouvelle réunion pour une révision [de l’accord] », précise le gouvernement, tandis que l’inflation galopante ronge le pouvoir d’achat des Argentins et émousse les augmentations opérées chaque année. Elle s’élève à 52,3 % au mois de février 2022, sur les douze derniers mois, selon les données de l’INDEC, l’institut statistique national. Une hausse généralisée des prix, mal endémique de l’économie argentine, contre laquelle le président entend lutter, à travers une série de mesures annoncées vendredi 18 mars.

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.