Découvrez gratuitement nos contenus !

Recevez chaque jour l’actualité sociale, juridique, européenne ou internationale par mail

Autriche : suspension des allocations de chômage pour les chômeurs non vaccinés
Planet Labor, 22 septembre 2021, n°12691 - www.planetlabor.com

Selon le quotidien Der Standard, le ministre autrichien du Travail Martin Kocher (ÖVP) a demandé à l’agence autrichienne pour l’emploi (AMS), dans un courrier du 25 août, de « bloquer les allocations de chômage pour les demandeurs d’emploi qui refusent de postuler à un emploi raisonnable au seul prétexte qu’une vaccination est requise ou qui refusent d’accepter un emploi pour le même motif ». En Autriche, de plus en plus d’entreprises, notamment dans les secteurs sanitaire et social, exigent de leurs nouveaux salariés qu’ils soient vaccinés contre le Covid-19, et l’AMS avait demandé au ministère du Travail de clarifier la situation. A l’avenir, les chômeurs non vaccinés qui refuseraient un emploi pour ce motif risquent de voir leurs allocations suspendues pendant une période allant jusqu’à six semaines. Interrogée par Planet Labor, Caroline Göschl, porte-parole du ministère autrichien du Travail, a souligné que la situation juridique n’avait pas changé. « Les personnes inscrites comme chômeurs auprès de l’AMS sont tenues d’accepter des emplois raisonnables », a-t-elle rappelé. Et si elles refusent, elles risquent d’être sanctionnées. Or dans un contexte de pandémie, l’employeur est libre d’exiger, dans les limites de la loi, la vaccination contre le coronavirus comme condition préalable à l’embauche. « En règle générale, l’emploi est considéré comme raisonnable même si l’employeur exige la vaccination », poursuit la porte-parole, ajoutant que cela ne s’applique pas aux personnes ne pouvant pas être vaccinées. Mais la décision de suspendre les allocations sera prise « au cas par cas ».