Découvrez gratuitement nos contenus !

Recevez chaque jour l’actualité sociale, juridique, européenne ou internationale par mail

Chili : depuis février 2020, le congé payé pour accompagner les enfants malades est étendu aux enfants en phase terminale
Planet Labor, 14 février 2020, n°11658 - www.planetlabor.com

La loi SANNA (Seguro de Acompañamiento para Niños y Niñas) vient d’entrer dans sa 3e phase d’application. Depuis 2018, cette loi (Ley n°21.063) a permis la mise en place d’un système d’assurance « solidaire et universelle » permettant aux parents d’enfants malades d’obtenir un congé d’une durée de maximum 90 jours renouvelable une fois tout en percevant l’intégralité de leur salaire. 3,5 millions de travailleurs chiliens, parents de mineurs âgés de 1 à 18 ans, sont couverts par cette assurance, financée par une cotisation sociale patronale et salariale prélevée sur le salaire mensuel des salariés du privé et du public. Initialement prévue pour les parents d’enfants souffrant d’un cancer, puis, dès juillet 2018 pour les parents d’enfants ayant bénéficié d’une greffe, cette loi, dans sa « 3e phase d’application », prévoit l’extension de la couverture aux parents d’enfants en phase terminale ou en soins palliatifs. Le congé payé durera jusqu’au décès de l’enfant, sans limite de durée. Enfin, à partir de décembre 2020, la loi SANNA entrera dans sa 4e phase et sera étendue aux parents d’enfants victimes d’accidents graves, dont le pronostic vital est engagé ou souffrant de séquelles graves et permanentes. Selon les chiffres du Ministère du Travail, depuis 2018, 938 cas d’enfants malades ont été approuvés, et plus de 5000 congés payés ont été délivrés à leurs parents.