Découvrez gratuitement nos contenus !

Recevez chaque jour l’actualité sociale, juridique, européenne ou internationale par mail

Corée du Sud : les hommes de plus en plus tentés par le congé paternité
Planet Labor, 24 janvier 2020, n°11608 - www.planetlabor.com

Le nombre d’employés sud-coréens qui ont pris un congé de paternité a atteint un niveau record en 2019, manifestation selon les observateurs que dans ce pays aussi les aspirations à mieux concilier vie professionnelle et vie familiale se diffusent. Selon les données du ministère de l’Emploi et du Travail, publié mercredi 22 janvier, 22 297 pères (travaillant dans le secteur privé) ont pris leur congé en 2019. Il s’agit d’une augmentation de 26,2 % par rapport à l’année précédente, elle-même marquée par une augmentation significative. Selon les mêmes données, le pourcentage d’hommes ayant pris un congé parental l’année dernière était de 21,2 % (+6%). De manière générale, le gouvernement veut pousser les feux en matière de conciliation et d’égalité. Pour cela, il a modifié la loi sur les congés en août 2019. La nouvelle réglementation, qui est entrée en vigueur le 1er octobre 2019, augmente le congé paternité de cinq jours (les trois premiers jours pouvaient être payés en cas de respect des critères d’éligibilité) à prendre dans les 30 jours suivant la naissance de l’enfant à 10 jours indemnisés à prendre dans les 90 jours. En outre, la nouvelle loi permet à un travailleur masculin de diviser la période de congé et de prendre sont congé paternité en deux fois. La même loi allonge le congé parental (un an qui vient s’ajouter à l’année déjà octroyée) si une partie de ce congé est prise sous forme de réduction du temps de travail.