Découvrez gratuitement nos contenus !

Recevez chaque jour l’actualité sociale, juridique, européenne ou internationale par mail

Danemark : abaissement du salaire minimum requis pour les travailleurs non européens
Planet Labor, 4 juillet 2022, n°13127 - www.planetlabor.com

Pour faire face à la pénurie de main-d’œuvre qui touche actuellement le Danemark, le gouvernement et une majorité de partis au parlement danois ont conclu, le 29 juin, un accord afin de faciliter le recrutement international. À cet effet, le salaire minimum annuel requis pour l’embauche d’un salarié non européen est abaissé. Les entreprises danoises peuvent donc désormais proposer aux candidats étrangers, hors UE, des contrats de travail de trois ans rémunérés 375 000 couronnes par an (50 414 euros), au lieu de 448 000 couronnes (60 229 euros) comme précédemment, dès lors que les conditions d’emploi répondent aux normes danoises. Le salarié peut alors obtenir un permis de séjour et de travail d’une durée maximale de 5 ans. Le ministre des Finances Nicolai Wammen estime que l’accord augmentera la main-d’œuvre au Danemark et profitera aux entreprises danoises qui peinent particulièrement à attirer de la main-d’œuvre étrangère. « L’économie danoise est en position de force, mais nous connaissons actuellement une hausse des prix et une pénurie de main-d’œuvre au Danemark. Dans le même temps, nous nous sommes fixé les objectifs climatiques parmi les plus ambitieux du monde. Dans cette situation, une politique économique responsable consiste à alléger la pression sur le marché du travail pendant un certain temps en recourant à la main-d’œuvre étrangère », a-t-il déclaré. Si la confédération patronale Dansk Industri approuve cette décision, en revanche, la confédération syndicale danoise Fagbevægelsens Hovedorganisation (FH) craint que cet abaissement salarial n’entraîne une baisse généralisée des salaires.