Découvrez gratuitement nos contenus !

Recevez chaque jour l’actualité sociale, juridique, européenne ou internationale par mail

En Chine, les discriminations de genre, plus encore celles liées à la grossesse, ne cessent d’empirer
Planet Labor, 14 juin 2021, n°12576 - www.planetlabor.com

Alors que le gouvernement chinois vient d’annoncer ses ambitions résolument natalistes en autorisant les familles à avoir trois enfants afin d’enrayer la chute vertigineuse du taux de natalité, l’organisation des droits de l’homme Human Rights Watch révèle dans un rapport publié début juin que le regain des discriminations de genre au travail, en particulier liées aux grossesses, est concomitant d’un premier assouplissement du contrôle des naissances en décembre 2015, lequel avait mis fin à plus de trois décennies de politique de l’enfant unique en faisant passer la limite à deux enfants par couple. C’est avant tout le hiatus entre les intentions déclarées du gouvernement s’agissant de l’égalité de traitement des femmes au travail et l’effectivité des mesures de protection de leurs droits que le rapport dénonce, pointant du doigt une contradiction intrinsèque entre visées natalistes étatiques et émancipation affichée des individus, et dans ce cas précis des femmes.

6331 caractères restants

Pour lire l’intégralité de cet article