Découvrez gratuitement nos contenus !

Recevez chaque jour l’actualité sociale, juridique, européenne ou internationale par mail

Grande-Bretagne : création d’un système de chômage partiel localisé
Planet Labor, 12 octobre 2020, n°12172 - www.planetlabor.com

Alors que le royaume a opté pour des restrictions par zones, qui pourraient impliquer des fermetures de restaurants, pubs voire même d’entreprises du secteur des loisirs, le gouvernement va accompagner cette politique d’un «Expanded Job Support Scheme». Actif 6 mois à partir du 1er novembre, ce système sera dédié aux entreprises obligées de baisser le rideau par les autorités. Dans ce cas, elles pourront demander le versement par l’Etat de 67% du salaire de leurs employés dans une limite mensuelle de 2.100 livres par employé (2.316 E). Elles devront seulement payer les cotisations sociales. Cette demande ne pourra cependant être effectuée qu’après 7 jours consécutifs de fermeture. Si la confédération patronale CBI a jugé que ce chômage partiel localisé «devrait amortir le choc pour les plus affectés et sauver plus d’emplois», la secrétaire générale de la confédération syndicale TUC Frances O’Grady s’est montrée plus réservée. «Le gouvernement doit encore en faire plus pour stopper la catastrophe du chômage de masse», a-t-elle plaidé, en réclamant notamment «un système d’aide au travail partiel plus généreux» pour les entreprises tournant au ralenti. Pour rappel, ces dernières pourront bénéficier en novembre du Job Supported Scheme (v. dépêche n°12144) qui prévoit qu’un employeur paie 55% des salaires et l’État 22% mais ce uniquement lorsque le salarié travaille au moins 33% de son temps de travail habituel.