Découvrez gratuitement nos contenus !

Recevez chaque jour l’actualité sociale, juridique, européenne ou internationale par mail

Grande-Bretagne : des patrons de la grande distribution demandent au gouvernement de légiférer pour protéger leurs salariés victimes d’agressions
Planet Labor, 9 février 2021, n°12351 - www.planetlabor.com

Alors que les agressions des personnels en magasin ont explosé durant la pandémie, 65 patrons britanniques ont adressé le 4 février dernier une lettre au Premier Ministre pour réclamer la création d’un délit spécifique d’agression de leurs employés. Le délit d’agression, menace ou abus d’un personnel de magasin (statutory offence of assaulting, threatening, or abusing a retail worker) permettrait selon eux de traiter cette problématique récurrente de façon sérieuse. L’Écosse fait d’ailleurs figure d’exemple en la matière puisqu’elle a adopté en janvier la Protection of Workers Bill instaurant ce délit spécifique. «Personne ne devrait aller travailler en ayant peur pour sa sécurité», a martelé Helen Dickinson, directrice générale du British Retail Consortium (BCR) et première signataire de ce courrier. Parmi les patrons engagés à ses côtés se trouvent des responsables britanniques de supermarchés (Aldi, Asda, Sainsbury’s, Morrisons, Marks & Spencer, Lidl) et des patrons de chaînes de restauration (Starbucks UK, KFC UK, McDonald’s Restaurants) ou encore de magasins (Ikea UK, L’Occitane UK & Irlande, JD Sports, Primark). Le syndicat des salariés du commerce Usdaw est également signataire. Selon le BCR, plus de 400 salariés de magasin étaient agressés ou victimes d’abus chaque jour avant la pandémie. Ces derniers mois, 100% des magasins auraient remarqué une hausse des agressions verbales et 2/3 une augmentation des agressions physiques.