Découvrez gratuitement nos contenus !

Recevez chaque jour l’actualité sociale, juridique, européenne ou internationale par mail

Grande-Bretagne : lancement d’un projet pilote sur la transparence salariale
Planet Labor, 10 mars 2022, n°12950 - www.planetlabor.com

À l’occasion de la Journée des droits des femmes du 8 mars, le gouvernement a dévoilé un nouveau projet pilote testé par des entreprises. Les employeurs participants à ce test – dont le nom et le nombre n’a pas été dévoilé – vont devoir appliquer deux mesures. D’abord, préciser les salaires dans toutes leurs offres d’emploi et ensuite, durant le recrutement, ne pas demander aux candidats leur historique salarial. Selon l’exécutif, ces changements vont permettre aux femmes de négocier leur salaire sur une base d’égalité. Une étude de l’organisation de défense de l’égalité des genres Fawcett Society a en effet prouvé que révéler son historique salarial abaisse la confiance des candidats et particulièrement des femmes, dont 58% estiment se voir proposer un salaire plus bas à cause de leur ancien salaire. « Nous pensons qu’augmenter la transparence salariale va constituer une preuve évidente du rôle que l’information peut jouer pour donner plus de pouvoir aux femmes dans le monde du travail », a lancé la secrétaire d’État en charge des femmes Deborah Stedman-Scott, qui n’a pas précisé la durée de ce projet pilote. Le gouvernement a par ailleurs présenté un nouveau dispositif d’aide au retour à l’emploi dans le secteur scientifique STEM (science, technology, engineering & maths). Dédié aux femmes ayant fait une pause dans leur carrière pour s’occuper d’un proche, ce programme incitera les employeurs à recruter des talents malgré la présence d’un « trou » dans leur CV et accompagnera les personnes voulant re-travailler après un break.