Découvrez gratuitement nos contenus !

Recevez chaque jour l’actualité sociale, juridique, européenne ou internationale par mail

Grande-Bretagne : le gouvernement prolonge son système de chômage partiel jusqu’à fin avril
Planet Labor, 18 décembre 2020, n°12282 - www.planetlabor.com

Après avoir annoncé en novembre l’extension de son dispositif d’aide jusqu’au 31 mars, le gouvernement a décidé une nouvelle fois le 17 décembre de l’allonger, cette fois jusqu’au 30 avril 2021. Baptisé Coronavirus Job Retention Scheme (CJRS), ce système de chômage partiel garantit le paiement par l’Exécutif de 80% du salaire aux employés durant leurs heures non travaillées. Exemptées de tout paiement lors du lancement du CJRS en mars (v. dépêche n°11771), les entreprises paient désormais les heures travaillées ainsi que les charges sociales et cotisation aux fonds de pension durant les heures non travaillées (v. dépêche n°12005). «Dans un hiver rude, cela va apporter un peu de certitude et de répit aux entreprises qui en ont tant besoin», s’est félicité Rain Newton-Smith, chef économiste de la confédération patronale CBI. La confédération syndicale TUC estime également que cette nouvelle va soulager les salariés inquiets. Cependant, «la menace d’un chômage massif n’a pas disparu», a alerté la secrétaire générale du TUC, Frances O’Grady, qui appelle le gouvernement à créer «des emplois verts liés aux infrastructures, au transport et au service public». A noter que cette semaine, l’organisme spécialiste des RH CIPD a réclamé une extension du système de chômage partiel jusqu’à la fin du mois de juin. Selon le CIPD, cette mesure est nécessaire pour permettre aux entreprises de gagner en confiance et de créer des emplois l’été prochain.