Découvrez gratuitement nos contenus !

Recevez chaque jour l’actualité sociale, juridique, européenne ou internationale par mail

Grande-Bretagne : les entreprises remboursent plus de 760 millions de livres issus du chômage partiel
Planet Labor, 28 avril 2021, n°12496 - www.planetlabor.com

Au total,  3 777 entreprises, dont les magasins de vêtements Primark ou encore le site de vente en ligne Asos, ont volontairement rendu une partie des fonds débloqués par le gouvernement dans le cadre du Coronavirus Job Retention Scheme (v. dépêches n°12393 et n°12282). Ces employeurs ont réalisé après coup qu’ils avaient été moins impactés par la pandémie que prévu et n’avaient donc pas besoin de ces aides. La somme restituée s’élèverait  à plus de 760 millions de livres (874 millions d’E) selon les estimations du groupe de comptabilité UHY Hacker Young. Bien que volontaires pour l’instant, les remboursements devraient s’intensifier alors que l’exécutif a prévu de serrer la vis en créant notamment une task force au sein du service fiscal HMRC dédiée aux fraudes durant la pandémie de Covid-19. Neela Chauhan, associée d’UHY Hacker Young, estime que dernier « a jusqu’ici eu une approche extrêmement complaisante, en envoyant des lettres de réclamation à ceux qui étaient suspectés d’avoir abusivement demandé le chômage partiel, les encourageant à rendre l’argent volontairement ». « La prochaine étape de ses enquêtes sera beaucoup plus agressive », prévient-elle. Actuellement, aucune preuve de difficulté financière n’est demandée aux employeurs pour bénéficier du chômage partiel. Des pénalités sont, en revanche, prévues en cas d’abus. Depuis le début de la pandémie, le gouvernement a débloqué 53,8 milliards de livres (61,8 milliards d’E) pour le Coronavirus Job Retention Scheme qui doit durer jusqu’au 30 septembre.