Découvrez gratuitement nos contenus !

Recevez chaque jour l’actualité sociale, juridique, européenne ou internationale par mail

Grande-Bretagne : les plus grandes entreprises comptent 1/3 de femmes dans leur CA
Planet Labor, 10 février 2020, n°11645 - www.planetlabor.com

33% de femmes occupent les sièges des conseils d’administration des entreprises de l’indice vedette boursier FTSE 100, s’est félicité le gouvernement le 8 février. Cet objectif avait été fixé en 2016 et les grands groupes avaient jusqu’à la fin de l’année 2020 pour atteindre ce cap volontairement (v. dépêche n°11200). La dernière Hampton-Alexander Review – chargée de motiver les employeurs et qui a fourni ces derniers chiffres – regrette cependant que 66% des 349 femmes présentes dans les CA ont des postes de direction des ressources humaines contre seulement 15% de direction financière. Par ailleurs, l’objectif de compter aussi 33% de femmes au sein des CA des entreprises du FTSE 250 d’ici la fin de l’année n’est pas encore atteint alors qu’elles ne sont que 29,5%. «Le travail est loin d’être fini», a reconnu la directrice générale de la confédération patronale Carolyn Fairbairn, en exhortant les employeurs à «redoubler d’efforts». La secrétaire générale de la confédération syndicale TUC Frances O’Grady a elle remarqué avec amertume que «les hommes ont toujours sept fois plus de chance d’être directeur financier que les femmes». Autre difficulté rencontrée par ces femmes dirigeantes : le sexisme. Une recherche du King’s College, mise en avant par le gouvernement, a révélé que 33% des femmes ayant des postes à responsabilité subissent des commentaires sexistes. «Les entreprises doivent faire plus pour éliminer ces problèmes», a estimé la ministre des Entreprises, Andrea Leadsom.