Découvrez gratuitement nos contenus !

Recevez chaque jour l’actualité sociale, juridique, européenne ou internationale par mail

Grande-Bretagne : l’ONS exhorte à ne plus estimer âgés les salariés de 65 ans
Planet Labor, 21 novembre 2019, n°11498 - www.planetlabor.com

Dans son rapport « Living longer : is age 70 the new age 65 ? » publié le 19 novembre (ici), l’Office national des statistiques britannique affirme sans détour que considérer une personne comme âgée à partir de ses 65 ans est une notion « dépassée ». La preuve : selon l’ONS, un homme de 65 ans peut espérer vivre encore 18,6 ans et une femme 21 ans. Ces espérances de vie sont supérieures à celles du passé, tant et si bien que ce sont désormais les septuagénaires qui ont une espérance de vie comparable à celles qu’avaient avant les personnes de 65 ans. Ce constat amène l’ONS à s’interroger sur la nécessité de reconsidérer l’âge notamment sur le marché de l’emploi et dans les entreprises. La suppression de la retraite obligatoire à 65 ans en 2011 a qui plus est rebattu les cartes au point qu’aujourd’hui, environ 1,2 million de personnes de 65 ans et plus travaillent, ce qui correspond à une proportion de 10% d’actifs sur cette tranche d’âge. Certains experts ont rebondi sur ces chiffres en appelant à la fin de la stigmatisation des personnes plus âgées dans les entreprises. La confédération syndicale TUC a cependant appelé à la prudence car cette tendance «ignore les expériences différentes de chacun». Dans son étude, l’ONS admet d’ailleurs que si avoir 70 ans équivaut désormais aux anciens 65 ans, les risques de problèmes de santé deviennent quand même plus élevés à partir… de 65 ans.