Découvrez gratuitement nos contenus !

Recevez chaque jour l’actualité sociale, juridique, européenne ou internationale par mail

Grande-Bretagne : un délai de 6 mois accordé aux grandes entreprises pour la publication du « gender pay gap »
Planet Labor, 24 février 2021, n°12377 - www.planetlabor.com

Après avoir annulé en 2020, suite à la pandémie, la publication obligatoire de l’écart salarial homme-femme par les grandes entreprises (v. dépêche n°11757), l’organisme chargé de cette question pour le compte du gouvernement Equality and Human Rights Commission (EHRC) a annoncé que cette année, il ne sanctionnerait pas les employeurs omettant de publier leur gender pay gap jusqu’au 5 octobre. Cela signifie que les grandes entreprises privées, tenues de publier cet écart avant le 4 avril, vont donc bénéficier si elles le souhaitent d’un sursis de 6 mois pour faire cette publication. «Nous savons que les entreprises vivent encore des heures difficiles. Démarrer nos procédures légales en octobre est un bon juste milieu pour les soutenir et en même temps faire respecter cette loi très importante», a expliqué la présidente de l’EHRC, Kishwer Falkner. Cette solution, qui intervient après des semaines de spéculations sur une nouvelle suppression de la publication du gender pay gap, a été saluée par la confédération patronale CBI. A contrario, la secrétaire générale du TUC Frances O’Grady estime que «cette décision envoie un message inquiétant sur l’importance donnée à l’égalité des genres». «Un délai inutile risque de nous faire revenir en arrière», a-t-elle avancé, alors que depuis plusieurs semaines, des experts britanniques s’alarment de l’impact particulièrement défavorable de la pandémie de Covid-19 sur les femmes.