Découvrez gratuitement nos contenus !

Recevez chaque jour l’actualité sociale, juridique, européenne ou internationale par mail

Grande-Bretagne : vers une simplification de l’apprentissage
Planet Labor, 31 mai 2022, n°13078 - www.planetlabor.com

Le gouvernement a dévoilé le 27 mai son intention de faciliter l’apprentissage dès le mois d’août. L’objectif de cette révision est de « rendre (cette formation) plus simple pour les employeurs, les formateurs et les apprentis eux-mêmes », a expliqué l’exécutif. Parmi les changements annoncés : une simplification des modalités de paiement par les employeurs afin de générer “moins de paperasse” et de difficultés administratives ; une meilleure évaluation en amont de l’expérience des apprentis par les formateurs afin d’écourter leur parcours d’apprentissage quand cela est possible, tandis que le niveau de mathématiques et d’anglais demandés aux apprentis peu qualifiés sera moins élevé afin de leur donner plus d’opportunités de formations. Ces mesures ont été bien accueillies par les experts RH qui ont, en revanche, réclamé à nouveau une réforme de la taxe d’apprentissage (v. dépêche n°9629). « Nous avons transformé l’apprentissage afin d’offrir des parcours hautement qualifiés dans des professions variées telles que l’ingénierie, la santé et le digital pour les jeunes commençant leur carrière ou les adultes espérant reprendre une formation ou se requalifier. Nous voulons maintenant nous concentrer sur le fait de rendre ce système le plus simple et le plus facile d’utilisation possible, en réduisant les tracasseries administratives inutiles pour les employeurs et les formateurs et en fournissant la meilleure expérience possibles aux apprentis», a précisé le secrétaire d’État en charge des compétences, Alex Burghart.