Découvrez gratuitement nos contenus !

Recevez chaque jour l’actualité sociale, juridique, européenne ou internationale par mail

Inde : le gouvernement propose « d’assouplir » l’apprentissage
Planet Labor, 12 février 2021, n°12358 - www.planetlabor.com

Le gouvernement veut multiplier le nombre d’apprentis par 3 ou par 4. Le ministre du Développement des compétences et de l’Entrepreneuriat Mahendra Nath Pandey a proposé une série d’amendements à la loi sur l’apprentissage, qui date de 1961, pour inciter les entreprises à signer des contrats d’apprentissage. Elles pourront sous-traiter le recrutement d’apprentis à des agences de placement afin d’être dispensées des formalités administratives. Les possibilités de recours à l’apprentissage, jusque-là réservé à l’industrie, seront largement étendues, notamment au secteur des services. En intégrant l’apprentissage à la définition des cursus d’éducation, le gouvernement permettra également aux entreprises qui le souhaitent d’envoyer les apprentis vers leurs sites à l’étranger ou en formation dans des organismes tiers. Le ministère compte également remplacer l’approbation obligatoire des contrats par une simple notification délivrée aux autorités et les sanctions pénales encourues pour les entreprises qui ne remplissent pas le minimum légal de 2,5% d’apprentis seront remplacées par de simples amendes. Le gouvernement promet enfin une augmentation des salaires pour les apprentis, fixés depuis 2019 à de 5000 à 9000 Rs, soit entre 55 et un peu plus de 100 €. Le texte sera soumis dans les prochaines semaines aux partenaires sociaux avant sa présentation devant le Parlement, lors de la session de mousson.