Découvrez gratuitement nos contenus !

Recevez chaque jour l’actualité sociale, juridique, européenne ou internationale par mail

Irlande : le gouvernement veut instaurer un minimum de 10 jours de congés maladie d’ici 2025
Planet Labor, 10 juin 2021, n°12570 - www.planetlabor.com

Quelques mois après l’ouverture des concertations lancées pour aboutir à un cadre légal sur les congés maladie (v. dépêche n° 12229), le gouvernement a défini les contours du projet qu’il soumettra au Parlement. Les travailleurs irlandais auront droit à un minimum légal de 10 jours de congés indemnisés à partir de 2025, le temps que les employeurs puissent se préparer à assumer les coûts supplémentaires engendrés (revenant à une hausse de 2,6 % du salaire en moyenne selon l’étude d’impact publique). La mise en place de la réforme sera graduelle avec le droit à 3 jours dès 2022, 5 en 2023 puis 7 en 2024. Les entreprises assumeront 70 % du coût des congés maladie, dans une limite de 110 € par jour et par salarié. Seuls les salariés ayant justifié de 6 mois d’ancienneté dans la même entreprise pourront bénéficier de ce droit. Les travailleurs dont la condition médicale nécessiterait plus de 10 jours d’absence seront couverts, au-delà de cette durée, par les prestations maladie de la Protection sociale, financée par les cotisations salariales. Selon le ministre du Travail Leo Varadkar, environ 50 % des salariés irlandais ne bénéficient pour l’heure toujours pas de droit à des congés maladie indemnisés. « Je pense que cette réforme fait partie du dividende de la pandémie, de l’économie plus inclusive et de la société plus juste que nous allons construire une fois la pandémie terminée. Il n’est pas normal que les gens se sentent obligés d’aller travailler quand ils sont malades et ce n’est pas bon pour la santé publique”, a-t-il déclaré. L’Irlande est l’un des derniers pays européens à ne pas disposer de cadre légal sur le sujet.