Découvrez gratuitement nos contenus !

Recevez chaque jour l’actualité sociale, juridique, européenne ou internationale par mail

Italie : bilan 2019 en demi-teinte pour le revenu de citoyenneté
Planet Labor, 14 janvier 2020, n°11586 - www.planetlabor.com

Mesure phare du premier gouvernement Conte, le revenu de citoyenneté (v. dépêche N° 10970), qui a démarré officiellement en avril dernier, n’a que partiellement tenu ses promesses. 1,63 million de demandes (aussi bien pour le revenu de que pour la retraite de citoyenneté) sont parvenues à l’institut de prévoyance INPS, qui a établi un bilan au 6 décembre 2019. Environ 1 million de demandes ont été acceptées, près de 445 000 refusées, le restant est encore en cours d’examen. Le seul revenu de citoyenneté (sans compter les retraites) a été attribué à 890 756 ménages, soit 2,3 millions de personnes, pour un montant moyen de 522 euros par mois (le montant maximal prévu est de 780 euros mensuels pour une personne seule). Si ces chiffres ne sont pas négligeables, le revenu de citoyenneté est encore très loin de son principal objectif, soit la réinsertion dans le monde du travail. Environ 791 000 personnes sont considérées comme employables (sur 2,3 millions, parce que les membres de la famille d’un bénéficiaire doivent également être disponibles à travailler) et environ 330 000 se sont rendues auprès de l’agence publique pour l’emploi ANPAL pour démarrer le parcours personnalisé d’accompagnement vers l’emploi prévu. Mais, selon les chiffres diffusés avant Noël par l’ANPAL, moins de 29 000 bénéficiaires du revenu de citoyenneté ont trouvé un emploi, et pour 67% d’entre eux il s’agit d’un CDD.