Planet Labor devient mind RH

Italie : l’obligation vaccinale pour les plus de 50 ans s’applique a fortiori en entreprise

Par Hélène Martinelli. Publié le 14 janvier 2022 à 9h38 - Mis à jour le 13 janvier 2022 à 15h01

Le décret-loi du 7 janvier 2022, qui prévoit de nouvelles mesures pour freiner la pandémie, impose l’obligation vaccinale (y compris la troisième dose) pour toutes les personnes de plus de 50 ans. A partir du 15 février, tous les salariés de plus de 50 ans, dans le privé comme dans le public, seront donc tenus de présenter un passe vaccinal, ou un certificat de guérison du Covid, pour accéder à leur lieu de travail. Il incombe à l’employeur de contrôler la validité du passe (les travailleurs pourront choisir d’en donner une copie à l’entreprise). Tous les non vaccinés de plus de 50 ans seront considérés en absence injustifiée et n’auront droit à aucune rémunération tant qu’ils ne seront pas en règle, mais ils ne risquent ni licenciement, ni sanction disciplinaire. Si une personne viole la norme en se rendant tout de même sur son lieu de travail, elle écopera d’une amende comprise entre 600 et 1 500 euros. L’Italie avait été le premier pays européen à rendre obligatoire le passe sanitaire pour tous les travailleurs dès le 15 octobre 2021 (v. dépêche n°12747). Début janvier, le gouvernement a également, par circulaire, incité tous les employeurs à recourir au maximum au smart working dans les prochaines semaines.

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.