Planet Labor devient mind RH

Italie : la loi sur le Smart Working et le travail autonome adoptée définitivement

Le Sénat italien a adopté en dernière lecture, le 10 mai, la loi consacrée aux mesures de protection des travailleurs autonomes et à la définition, pour la première fois, du Smart Working (« articulation flexible du temps et des lieux du travail salarié »). Selon le ministre du Travail Giuliano Poletti, ce texte « innovant et d’une grande importance complète le parcours de réforme du Jobs Act ».

Par Hélène Martinelli. Publié le 11 mai 2017 à 15h12 - Mis à jour le 21 juillet 2020 à 15h16

 La loi, qui n’a été modifiée que marginalement depuis son adoption en 1ere lecture, comprend deux volets distincts : un cadre réglementaire pour le « travail agile » des salariés ; des mesures de protection pour les travailleurs autonomes non-entrepreneurs. Ce texte était très attendu au vu des évolutions du monde du travail, qui voient les frontières se brouiller entre salariés et autonomes, alors que les nouvelles technologies rendent toujours moins nécessaire la présence physique sur le lieu de travail.

Travail salarié sans contraintes d’horaires ou de lieux de travail.…

Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.