Découvrez gratuitement nos contenus !

Recevez chaque jour l’actualité sociale, juridique, européenne ou internationale par mail

Italie : sous la pression des syndicats, le gouvernement restreint encore les « activités productives essentielles » qui peuvent continuer à fonctionner
Planet Labor, 26 mars 2020, n°11766 - www.planetlabor.com

Au terme d’une négociation marathon avec le ministre de l’Économie et le ministre du Développement économique, mardi 24 et mercredi 25 mars, les centrales syndicales CGIL, CISL et UIL ont obtenu une révision des « activités productives essentielles » qui peuvent continuer à fonctionner malgré la crise sanitaire. Les syndicats agitaient la menace d’une grève générale depuis le décret du 22 mars qui actait l’arrêt des « activités productives non essentielles » : selon eux, le gouvernement avait fait trop de concessions au patronat et laissé trop d’usines en marche. Le nouveau décret satisfait les syndicats et permettra de « réduire le nombre de personnes qui devront aller travailler », comme le souligne le secrétaire général de la CGIL Maurizio Landini.

2882 caractères restants

Pour lire l’intégralité de cet article