Découvrez gratuitement nos contenus !

Recevez chaque jour l’actualité sociale, juridique, européenne ou internationale par mail

Japon : de plus longues vacances de Nouvel An pour mieux gérer le risque et relancer l’économie
Planet Labor, 2 novembre 2020, n°12203 - www.planetlabor.com

Lors d’une rencontre avec les gouverneurs préfets, la Fédération des organisations économiques japonaise (Keidanren) et deux autres lobbies du monde des affaires, Yasutoshi Nishimura, le ministre de la revitalisation économique coordonnant également la réponse du gouvernement face à l’épidémie de coronavirus, a enjoint, le vendredi 29 octobre, les représentants de ces puissantes organisations à prendre des mesures visant à prolonger les congés du Nouvel An d’une semaine — jusqu’au 11 janvier inclus. Ces mesures visent à réduire les concentrations de population et les flux de déplacement afin de limiter les risques accrus de contagion tout en consolidant une reprise par la consommation lors de cette très populaire trêve hivernale qui voit des millions de japonais retrouver leur famille, notamment à l’occasion de la première visite à un sanctuaire shinto que chaque bouddhiste se doit d’effectuer à l’occasion (Hatsumōde).  Cette requête du gouvernement a été très bien accueillie par les milieux d’affaires et les responsables politiques locaux et fait suite à un appel lancé dès le 23 octobre à la sortie d’un conseil des ministres. Pour Nishimura, il ne fait aucun doute que « les foyers dépensent plus s’ils bénéficient de jours de congés supplémentaires avant et après le Nouvel An » et pour le représentant des gouverneurs, Kamon Iizumi (Tokushima), cela « constitue une belle opportunité de transformer par une mesure ponctuelle certains us et coutumes dans l’organisation du travail ».