Découvrez gratuitement nos contenus !

Recevez chaque jour l’actualité sociale, juridique, européenne ou internationale par mail

Mexique : la régulation de l’outsourcing, débattue au Parlement, divise la majorité
Planet Labor, 17 février 2020, n°11662 - www.planetlabor.com

Véritable serpent de mer du monde du travail mexicain depuis plusieurs années, la question de la régulation de l’outsourcing (sous-traitance des salariés, ou « terciarización » en espagnol) est entrée dans une phase décisive. Pas moins de 5 projets de loi visant à réguler – voire interdire l’outsourcing, ont été déposés au législatif ces derniers mois. Le plus radical d’entre eux, émanant du sénateur et syndicaliste Napoleón Gomez Urrutia (Morena), a suscité une levée de boucliers de la part du patronat mexicain en assimilant la pratique de l’outsourcing au crime organisé et en prévoyant des peines de prison pour les directeurs d’entreprises y ayant recours. Le gouvernement propose, pour sa part, la création d’un registre national afin de contrôler et de surveiller les entreprises ayant recours à la sous-traitance des salariés, une pratique accusée de favoriser l’évasion fiscale et de fragiliser les droits des salariés.

3419 caractères restants

Pour lire l’intégralité de cet article