Découvrez gratuitement nos contenus !

Recevez chaque jour l’actualité sociale, juridique, européenne ou internationale par mail

Mexique : l’industrie automobile et ses sous-traitants, classée dans « activités essentielles » ouvrent à nouveau leurs portes à partir du 18 mai
Planet Labor, 14 mai 2020, n°11934 - www.planetlabor.com

Le Conseil de Salubrité générale a rendu son avis hier (mardi 12 mai) : les industries « fabriquant des équipements de transport » seront autorisées à reprendre leurs activités à compter du 18 mai à travers tout le pays. Aux côtés du secteur automobile et aéronautique, l’industrie minière et le BTS ont également été classés dans la catégorie des « activités essentielles » dans le cadre de la stratégie de lutte du gouvernement fédéral contre l’épidémie de Covid-19. Cette annonce fait suite aux nombreuses pressions de la part du secteur manufacturier nord-américain, favorable à une reprise rapide des activités. En effet, depuis plusieurs semaines, le secteur automobile réclamait au gouvernement fédéral l’autorisation de redémarrer ses activités dans le pays latino-américain, en coordination avec l’agenda de reprise prévu aux Etats-Unis, les usines situées au nord de la frontière étant fortement dépendantes des pièces produites ou assemblées au Mexique. L’Industrie Nationale des sous-traitants de l’Automobile (INA) et l’Association Mexicaine de l’industrie automobile (AMIA) s’étaient rapprochées, ces derniers jours, de l’exécutif afin de négocier un retour sur site de leurs salariés tout en s’engageant à respecter de strictes mesures sanitaires. Ces dernières seront progressivement publiées dans les prochains jours par le ministère de la Santé, l’Institut Mexicain de Sécurité Sociale (IMSS), le ministère du Travail et le Conseil de Salubrité générale.