Découvrez gratuitement nos contenus !

Recevez chaque jour l’actualité sociale, juridique, européenne ou internationale par mail

Salaire minimum : des hausses prévues dans de nombreux pays pour 2022
Planet Labor, 29 novembre 2021, n°12806 - www.planetlabor.com

Honorant une promesse qui devrait permettre d’augmenter le salaire minimum de 25 % d’ici 2023, le Portugal va relever son montant de 740 à 775 euros bruts mensuels au 1er janvier. Elle doit stimuler la reprise de l’économie en favorisant la consommation des ménages. En Grèce, le salaire minimum va augmenter deux fois l’année prochaine : 2 % dès début janvier et selon l’inflation ensuite, ce qui le portera à 773 euros. L’augmentation est moins importante que celle de 2019 (11 %) mais poursuit le rattrapage par rapport au niveau de 2012 (876 euros) avant que la Grèce ne soit poussée à des politiques d’austérité par les bailleurs internationaux. Le salaire de base avait alors été diminué de 22 %. Tandis que sa hausse était au cœur des promesses électorales des nouveaux dirigeants élus aux Etats-Unis et en Allemagne, la question du salaire minimum s’impose comme une tendance politique majeure au niveau mondial. À Taïwan, il augmentera de 5,2 % dès le 1er janvier, porté par une croissance du PIB de près de 6 % en 2021. Fixé à un peu plus de 800 euros, il aura progressé de 26 % en cinq ans. En Hongrie, troisième pays européen où le salaire minimum est le plus faible, le salaire augmentera de près de 100 euros mensuels (19,2 %), soit 564 euros (200 000 forints). Le gouvernement a promis des réductions d’impôts pour les entreprises afin de les aider à financer la mesure. Enfin, 150 000 travailleurs tchèques vont bénéficier d’une hausse de 6 % du salaire minimum à 630 euros (16 200 couronnes tchèques), là encore dès le début de l’année.