Découvrez gratuitement nos contenus !

Recevez chaque jour l’actualité sociale, juridique, européenne ou internationale par mail

L’Organisation internationale du Travail fait de la santé et la sécurité au travail son cinquième principe fondamental
Planet Labor, 14 juin 2022, n°13098 - www.planetlabor.com

La Conférence internationale du Travail, qui s’est tenue à Genève du 27 mai au 11 juin, en présence des 187 États membres de l’organisation, des représentants des travailleurs et des employeurs, a adopté une résolution qualifiée « d’historique ». Elle intègre le principe « milieu de travail sûr et salubre » aux quatre catégories intégrées jusqu’à présent dans ce cadre par l’OIT : la liberté d’association et de négociation collective au travail, la lutte contre le travail forcé, contre celui des enfants et l’élimination de la discrimination en matière d’emploi. Ainsi, les conventions sur la sécurité et la santé des travailleurs (n°155) et sur le cadre promotionnel pour la sécurité et la santé au travail (n°187) rejoignent les 8 conventions fondamentales de l’OIT par lesquelles les États membres sont liés, même en l’absence de ratification effective. « Plus de 3 millions de travailleurs meurent chaque année à cause de leur travail et des dizaines de millions d’autres souffrent de blessures et de problèmes de santé. Cette victoire, fruit d’une campagne soutenue de trois ans menée par les syndicats […] va commencer à inverser cette tendance meurtrière », a réagi dans un communiqué la Confédération syndicale internationale. L’adoption intervient également à la suite d’un consensus sur la nécessité d’une « reprise centrée sur l’humain », plus de deux ans après le Covid-19 et les « bouleversements profonds qui en résultent pour le monde du travail », souligne le texte de la résolution.