Découvrez gratuitement nos contenus !

Recevez chaque jour l’actualité sociale, juridique, européenne ou internationale par mail

Un employeur peut surveiller les échanges d’un salarié sur une messagerie instantanée (Cour européenne des Droits de l’Homme)
Planet Labor, 12 janvier 2016, n°9452 - www.planetlabor.com

Dans un arrêt rendu le 12 janvier, la Cour européenne des Droits de l’Homme a débouté un ingénieur roumain qui s’estimait victime d’une atteinte à sa vie privée et du viol du secret de ses correspondances, son employeur ayant consulté les échanges sur sa messagerie instantanée (Yahoo Messenger). Cette dernière avait également été utilisée pour discuter avec des proches et cet usage avait débouché sur un licenciement.

1659 caractères restants

Pour lire l’intégralité de cet article