Planet Labor devient mind RH

Projet de mise en place d’un cadre optionnel pour les accords collectifs transnationaux.

L’agenda social 2005-2010, adopté par la Commission européenne, le 9 février 2005, prévoyait en effet l’idée de créer un cadre européen optionnel pour la négociation collective transnationale, soit au niveau de l’entreprise, soit à l’échelle d’un secteur. Un tel cadre « pourrait aider les entreprises et les secteurs à relever les défis se rapportant à des questions telles que l’organisation du travail, l’emploi, les conditions de travail et la formation ». Cela donnera aux partenaires sociaux « une base pour accroître leur capacité d’agir au niveau transnational ».

Par . Publié le 09 décembre 2005 à 7h31 - Mis à jour le 16 mars 2013 à 18h40

». Cela donnera aux partenaires sociaux « une base pour accroître leur capacité d’agir au niveau transnational ».

Pour la Commission, l’objectif est d’offrir un cadre formalisé aux négociations actuellement menées tant bien que mal au niveau des groupes européens sur des thématiques comme les restructurations (General Motors,…

Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.