Découvrez gratuitement nos contenus !

Recevez chaque jour l’actualité sociale, juridique, européenne ou internationale par mail

12 juillet 2019
Grande-Bretagne : certains employeurs se positionnent par rapport à la grève mondiale pour le climat
Alors que Global Climate Strike, fondé suite au mouvement de l’emblématique suédoise Greta Thunberg, a appelé à une grève mondiale pour défendre la planète le 20 septembre, certains employeurs prennent les devants, a révélé le Financial Times ces derniers jours. Le journal britannique a pris le soin de demander à des employeurs majeurs ce qu’ils comptaient faire ce jour-là. La marque de vêtement américaine Patagonia a alors révélé qu’elle encourageait toujours ses salariés à...
Climat
11 juillet 2019
Grande-Bretagne : le gouvernement veut sévir sur l’esclavage moderne
Après le scandale ayant révélé ces derniers jours l’existence du plus vaste réseau d’esclavage moderne du pays – un gang des West Midlands faisait venir en bus des Polonais et aurait exploité plus de 400 victimes – le gouvernement britannique a annoncé le 9 juillet son intention d’être beaucoup plus strict avec les grandes entreprises sur ce thème. Depuis 2015, les grands groupes doivent déjà publier un rapport annuel précisant ce qu’ils font pour lutter contre...
5 juin 2019
Pays-Bas : accord multipartite dans les secteurs des métaux et de la pierre naturelle pour prévenir les risques RSE
Le 23 mai, le gouvernement néerlandais et des entreprises (comme Tata Steel), des associations de l’industrie (comme l’association de l’industrie métallurgique hollandaise, VNMI), des syndicats (tels que CNV et FNV) et des ONG (comme Unicef) ont signé un accord international de conduite responsable (IRBC) pour le secteur des métaux (accord en anglais). Pour la 1ère fois, une association industrielle européenne, Eurometaux, est signataire d’un tel accord.
17 mai 2019
France : comment les entreprises définissent leur « raison d’être »
D’abord Véolia, puis Atos. Il n’a pas fallu longtemps après l’adoption de la loi Pour la croissance et la transformation des entreprises (Pacte), le 11 avril (v. dépêche n°11081), pour que deux groupes du CAC 40 se saisissent de sa mesure emblématique : la possibilité de se doter d’une « raison d’être » incarnant la volonté de « prendre en considération les enjeux sociaux et environnementaux de (leur) activité ». Cette disposition, introduite dans le Code civil et dans le Code du...
17 mai 2019
France : naissance d’un « Cercle des entreprises à raison d’être »
Proposer une méthodologie d’élaboration et de suivi appropriée de la « raison d’être », « qui doit être tout sauf un exercice de communication », tel est l’objectif du « Cercle des entreprises à raison d’être » créé le 14 mars dernier, à l’initiative du groupe Véolia.
25 avril 2019
H&M pousse plus loin la transparence sur ses fournisseurs
Dans un communiqué de presse du 23 avril, la marque de vêtement suédoise a annoncé la publication de sa liste de ses fournisseurs par produit avec des informations détaillées sur l’adresse exacte de l’usine, le nombre de salariés et le classement attribué à chacun en matière des standards sociaux. H&M souligne qu’en « en partageant de plus amples détails sur l’endroit où nos vêtements sont fabriqués, nous aidons les clients à faire des choix plus éclairés lorsqu’ils...
10 avril 2019
UE : Séoul rappelé à l’ordre par la Commission sur le respect de la clause sociale de son accord de libre-échange
La commissaire européenne au commerce, Cecilia Malmström, était hier en visite à Séoul dans le cadre de l’accord bilatéral de libre-échange passé entre l’Union Européenne et la Corée du Sud. Cet accord, signé en 2010, est un succès commercial affirment les deux parties. Il est néanmoins entaché par les difficultés pour Séoul d’approuver une partie des conventions fondamentales de l’Organisation internationale du travail (OIT), préconisations ayant pour objectif...
10 avril 2019
Thaïlande : renforcement des sanctions dans le cadre de la lutte contre le travail forcé
La Thaïlande vient de durcir sa législation de lutte contre le travail forcé. Pour raccourcir les délais de mise en application, ce durcissement se traduit par un amendement de la loi de lutte contre le trafic d’êtres humains. Cette loi mentionne désormais le travail forcé comme une des atteintes à son respect et en élargit sa définition en incluant comme justiciables ceux qui sont impliqués dans l’achat, la vente, l’enfermement ou l’exploitation d’une personne.