Planet Labor devient mind RH

Etats-Unis : Salesforce s’appuie sur l’application work.com pour gérer le retour de ses salariés au bureau

L’éditeur de logiciels rouvre progressivement ses sites américains à partir du mois de mai. A condition d’être volontaires et vaccinés, les salariés de San Francisco, de Palo Alto et d’Irvine, en Californie, seront les premiers à pouvoir reprendre le chemin du bureau. Afin que ce retour se fasse en toute sécurité et dans les meilleures conditions possible, Salesforce utilise work.com. Une application maison qui permet de gérer les flux du personnel au sein des bureaux. Le télétravail reste néanmoins prolongé jusqu'au 31 décembre 2021 au moins, laissant la possibilité à ceux qui le désirent de continuer à travailler de chez eux.

Par Nathalie Tran. Publié le 19 avril 2021 à 9h41 - Mis à jour le 23 juin 2021 à 16h32

Début mai, ce sera au tour des salariés de la côte ouest des États-Unis de pouvoir retourner au bureau. D’ores et déjà, Salesforce a rouvert une vingtaine de ses sites dans le monde dont la plupart se trouvent en Asie-Pacifique. Le bureau de Sydney en Australie, par exemple, accueille des centaines de collaborateurs depuis août 2020. L’objectif est de rouvrir progressivement les locaux, « en fonction des réglementations sanitaires et des contextes locaux », explique Olivier Nguyen Van Tan, VP marketing South Europe Middle East &…

Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.