Découvrez gratuitement nos contenus !

Recevez chaque jour l’actualité sociale, juridique, européenne ou internationale par mail

Espagne : le groupe Inditex continuera de payer tous de ses salariés au mois d’avril malgré la fermeture de tous ses magasins
Planet Labor, 16 avril 2020, n°11840 - www.planetlabor.com

Le groupe Inditex, propriétaire de Zara n’activera pas le mécanisme extraordinaire de mise en chômage partiel (ERTE) qui lui permettrait de bénéficier des aides extraordinaires de l’État pour faire face à la baisse de ses activités. La direction a annoncé aux représentants des salariés que, durant le mois d’avril, elle supportera seule le coût de la fermeture de ses 1580 magasins en Espagne et le coup d’arrêt des ventes. Elle versera donc l’intégralité des salaires durant cette période sans faire appel à l’aide de l’État. Elle renouvelle ainsi son engagement pris en mars, après le décret d’état d’alerte et le baisser de rideau de tous les commerces (v. dépêche n°11740). La direction, qui s’était préparée à activer un ERTE à partir du 13 avril pour tout le personnel des magasins, a décidé finalement de ne pas le présenter pour l’instant. Elle indique qu’au-delà du 30 avril, « en fonction du développement de l’urgence sanitaire et de l’état de l’activité des magasins, l’entreprise pourra étudier la possibilité d’appliquer quelques-uns des outils proposés par le gouvernement pour préserver l’emploi ». Le syndicat CCOO salue la décision du groupe « qui a écouté les revendications exposées par CCOO depuis le début de la crise sanitaire aux grandes enseignes du commerce textile ». Le syndicat avait fait appel à la responsabilité sociale du groupe en lui demandant de ne pas utiliser de ressources publiques. Il appelle les autres grandes enseignes du secteur de la mode à faire de même.