Découvrez gratuitement nos contenus !

Recevez chaque jour l’actualité sociale, juridique, européenne ou internationale par mail

Hongrie : 2 études confirment le rythme élevé des augmentations de salaire chez les ouvriers et les cadres
Planet Labor, 13 septembre 2019, n°11352 - www.planetlabor.com

D’après une première étude menée par la société de placement Trenkwalder, sur la base des données salariales de 7000 candidats, l’augmentation moyenne du taux de rémunération horaire des ouvriers et ouvriers qualifiés aurait été de 16% au second trimestre 2019 par rapport à la même période l’an dernier. Au printemps 2018, l’augmentation observée avait été de 14% en comparaison avec 2017. Aujourd’hui, la rémunération moyenne brute des ouvriers est donc de HUF 1.165 (EUR 3.50) de l’heure. Des disparités territoriales sont à noter puisque leur rémunération horaire moyenne est de HUF 1.100 (EUR 3,33) en région et de HUF 1.300-1.400 (EUR 3.93-4.24) pour Budapest et ses alentours. “Ces taux d’augmentation élevés peuvent se révéler problématiques dans certaines industries”, précise Viktor Hamrák, directeur chez Trenkwalder. Il ajoute que “le rythme des augmentations de salaire dans les mois à venir dépendrait principalement de l’aggravation de la pénuries de main-d’œuvre et des mesures prises par les entreprises pour compenser ses conséquences négatives” . Une autre étude, réalisée par la société de conseil et audit financier BDO, analyse quant à elle les données salariales de 500 managers de proximité dans 60 entreprises et révèle une augmentation annuelle moyenne des salaires de 5,1% entre 2018 et 2019, montrant une légère accélération puisqu’elle était de 4,7% sur la période annuelle précédente. BDO s’attend à ce que cette tendance se poursuive du fait de niveau de l’inflation et des tensions liées au marché du travail, les candidats n’hésitant pas à changer d’emploi pour bénéficier d’opportunités de hausses salariales pouvant aller de 20 à 30%.