Découvrez gratuitement nos contenus !

Recevez chaque jour l’actualité sociale, juridique, européenne ou internationale par mail

Canada : la Banque nationale recrute des professionnels neuroatypiques dans ses équipes de data scientists
Planet Labor, 20 avril 2022, n°13021 - www.planetlabor.com

Convaincue que la neurodiversité permet aux entreprises « d’accéder à des compétences et à des façons de penser uniques », la Banque nationale du Canada a mis en place une procédure de recrutement adaptée, avec le cabinet EY, afin d’attirer des professionnels neurodivergents dans ses équipes d’analystes en ingénierie de données et de data scientists. Celle-ci est basée sur une communication accrue avec le candidat et une explication détaillée des étapes qui composent la démarche. « Nous sommes fiers d’offrir aux candidats qui s’identifient comme neurodivergents un processus de recrutement personnalisé qui leur permet de démontrer l’étendue de leur talent, a déclaré Lucie Houle, vice-présidente Talent et Culture à la Banque nationale dans un communiqué publié le 4 avril. Cette nouvelle approche nous permet d’accueillir des candidats hautement qualifiés dans nos équipes. » Le processus de recrutement traditionnel représente, en effet, bien souvent un obstacle pour les personnes touchées par l’autisme, un TDAH ou d’autres différences sensorielles et cognitives et limite leur accès à des possibilités professionnelles intéressantes. « De nombreuses personnes qui s’identifient comme neurodivergentes sont des travailleurs enclins à la technologie, soucieux du détail et tenaces, et pourtant, ce talent reste sous-utilisé sur le marché du travail. C’est une occasion manquée, non seulement pour les organisations, mais aussi pour les communautés, les familles et la société dans son ensemble », a regretté Anthony Rjeily, responsable de la neurodiversité chez EY Canada.