Découvrez gratuitement nos contenus !

Recevez chaque jour l’actualité sociale, juridique, européenne ou internationale par mail

Grande-Bretagne : le cap des 30% de femmes dans les CA des plus grandes entreprises atteint
Planet Labor, 4 octobre 2019, n°11399 - www.planetlabor.com

Pour la première fois, les conseils d’administration des entreprises de l’indice boursier britannique FTSE 350 comptent en leur sein plus de 30% de femmes. «C’est une étape incroyable sur la voie d’une plus grande diversité», s’est enthousiasmée Brenda Trenowden, co-présidente mondiale du 30% Club qui milite pour cette cause et a révélé ces chiffres le 3 octobre. «Nous avons vu les hauts dirigeants des entreprises du monde entier évoluer positivement, faisant passer la représentation des femmes de seulement 9,5% en 2010 au sein du FTSE 350 à 30,01% en 2019», a noté Brenda Trenowden. Le 30% Club vise maintenant le cap des 50% et aimerait compter plus de directrices générales, alors que seules 13 femmes sont à la tête d’entreprises du FTSE 350. Rappelons que le gouvernement britannique mène pour sa part une autre campagne dont l’objectif est d’atteindre, sur une base volontaire, 33% de femmes dans les CA des grandes entreprises d’ici 2020 (v. dépêche n°11200). Toujours sur la thématique de la parité, le 2 octobre, plus de 100 business women britanniques, dont la patronne de GSK Emma Walmsley ou encore l’ex-directrice générale de Royal Mail Moya Greene, ont quant à elles lancé une campagne #MeTooPay contre la discrimination salariale. Leur ambition ? Dénoncer systématiquement ces inégalités, alors que ces patronnes ont toutes été choquées par un cas de discrimination salariale envers une salariée britannique de BNP Paribas reconnu récemment par la justice.