Découvrez gratuitement nos contenus !

Recevez chaque jour l’actualité sociale, juridique, européenne ou internationale par mail

Kering met en place un congé paternité (ou partenaire) de 14 semaines pour tous les collaborateurs dans le monde
Planet Labor, 10 septembre 2019, n°11340 - www.planetlabor.com

Avec cet engagement, le groupe de luxe français est pionnier. A compter du 1er janvier 2020, « l’ensemble des collaborateurs du groupe dans le monde (35 000 personnes, ndlr), quelle que soit leur situation personnelle ou géographique, et dans les 6 mois qui suivront une naissance ou adoption, un minimum de 14 semaines rémunérées à 100% pour leur congé maternité, paternité, adoption, ou partenaire : le Baby Leave, ou Congé Bébé » annonce un communiqué de presse publié aujourd’hui 10 septembre. En décembre 2016, le groupe avait lancé sa politique de parentalité mondiale qui octroyait 14 semaines de congé maternité rémunérés à 100% et 5 jours aux pères ou partenaires également rémunérés à 100% (v. dépêche n°9972). Avec cette nouvelle étape, Kering prend le parti d’aligner le droit des pères – et partenaires – sur celui des mères au nom de l’égalité professionnelle, autant que du bien être au travail. « En harmonisant les avantages accordés aux pères et aux partenaires, non seulement nous nous assurons que tous nos collaborateurs bénéficient des mêmes droits, et ainsi d’un temps équivalent à consacrer à leur famille, mais nous agissons aussi en faveur des femmes dans le milieu professionnel, où femmes et hommes seront dès lors tout aussi susceptibles de prendre un congé prolongé. Notre objectif est simple : construire un environnement de travail inclusif et favorable pour tous nos collaborateurs dans le monde », explique Béatrice Lazat, DRH de Kering, dans le communiqué annonçant la mesure.