Découvrez gratuitement nos contenus !

Recevez chaque jour l’actualité sociale, juridique, européenne ou internationale par mail

Etats-Unis : les grands groupes imposent la vaccination contre le Covid-19
Planet Labor, 22 octobre 2021, n°12753 - www.planetlabor.com

Le président Joe Biden a déclaré en septembre que les entreprises de plus de 100 salariés devraient imposer la vaccination à  leurs salariés. Bien que les détails du plan, qui doivent être donnés par l’agence OSHA (Occupational Safety and Health Administration) n’ont pas encore été publiés, la direction du groupe General Electric (GE) n’a pas attendu pour demander à ses 56 000 employés américains de se faire vacciner d’ici au 8 décembre. Seules des raisons médicales ou religieuses peuvent justifier un refus. GE s’appuie sur un autre décret présidentiel qui étend l’obligation de vaccination aux entreprises contractuelles travaillant avec l’Etat Fédéral et enjoint ces dernières à être en conformité avec la réglementation le 8 décembre. GE n’est pas la seule entreprise à avoir devancé l’appel. Dans l’industrie agro-alimentaire, les salariés du siège et des abattoirs de Tyson Foods ont tous été priés de se faire vaccinés. Il en est de même dans les grandes compagnies aériennes (American Airlines, Southwest Airlines…). Le gouverneur républicain du Texas, Greg Abbott, a eu beau interdire l’obligation de la vaccination dans les entreprises publiques et privées, les deux compagnies aériennes dont le siège est au Texas, ont signalé qu’elles ne le suivraient pas. Dans la high-tech, Google, Facebook, Twitter et Microsoft ont également conditionné l’accès au bureau au vaccin. Idem dans les chemins de fer : malgré l’opposition de trois syndicats, Union Pacific Corp a décidé que ses 31 000 salariés devraient se faire vacciner.