Découvrez gratuitement nos contenus !

Recevez chaque jour l’actualité sociale, juridique, européenne ou internationale par mail

Grande-Bretagne : des entreprises réduisent l’indemnité maladie des non-vaccinés placés à l’isolement
Planet Labor, 11 janvier 2022, n°12847 - www.planetlabor.com

Depuis le 10 janvier, les salariés de l’entreprise de distribution d’eau Wessex Water n’ayant pas reçu au moins une dose de vaccin et ne possédant pas de justificatif médical ne recevront que l’indemnité maladie de base obligatoire en cas de quarantaine, bien inférieure à celle versée habituellement par l’employeur. En cas de test positif au Covid, une indemnité maladie de 100% sera de nouveau versée. «Les absences liées au Covid ont doublé la semaine dernière donc nous avons besoin que tout le monde soit disponible afin de continuer à fournir sans interruption les services essentiels que sont l’eau et l’assainissement», a justifié un porte-parole de Wessex Water, qui emploie 2 500 personnes. Précisons qu’actuellement, les Britanniques ayant reçu deux doses de vaccin ne sont plus contraints à l’isolement lorsqu’ils sont cas contact. Suite à l’annonce de Wessex Water, la presse anglaise a révélé que le géant de l’ameublement Ikea avait aussi adopté en septembre une politique similaire pour ses 10 000 salariés britanniques : les non-vaccinés en quarantaine perçoivent seulement 96,35 livres par semaine (115,60 euros) contre une indemnité maladie moyenne dépassant les 400 livres (479 euros) dans l’entreprise. «Nous savons qu’il s’agit d’un sujet sensible et chaque situation sera prise en compte au cas par cas», a promis Ikea. Une mesure également adoptée depuis octobre par les supermarchés Morrisons (v. dépêche n°12680).