Découvrez gratuitement nos contenus !

Recevez chaque jour l’actualité sociale, juridique, européenne ou internationale par mail

Pratiques d’entreprise : BMW lance TaLENT, un parcours d’apprentissage plus flexible qui renforce les talents identifiés chez les apprentis
Planet Labor, 19 novembre 2012, n°6997 - www.planetlabor.com

Construire sur les points forts au lieu de réprimander les faiblesses. « Soutenir les qualités et les points forts est toujours préférable et plus productif. Chez BMW, nous avons choisi de bâtir notre gestion du personnel et notre politique de formation sur les forces de nos salariés et d’appliquer ce principe à tous les niveaux de l’entreprise », explique Konstanze Carreras-Solé. Énoncé de la sorte, ce principe pédagogique semble évident. Pourtant, ceux qui connaissent le monde de l’entreprise savent que sa mise en œuvre reste souvent un vœu pieux. Pour sa part, BMW a déjà commencé à inscrire systématiquement cette philosophie dans sa gestion du personnel au travers de plusieurs projets. Dans le cadre de sa politique « Aujourd’hui pour demain », qui doit préparer l’entreprise au vieillissement démographique, le constructeur a installé dans toutes ses usines allemandes des lignes de montage ergonomiquement adaptées aux travailleurs plus âgés. Le but n’est pas de les forcer à reproduire le rythme des plus jeunes mais de leur permettre d’utiliser au mieux leur expérience tout en ménageant leur physique avec, au bout du compte, une productivité identique (v. dépêche n°100127). Plus récemment, l’entreprise a lancé le programme « Bewusst-sein-Führung » (jeu de mots mêlant les concepts de connaissance de soi et de conscience de son rôle de manager) à destination de son encadrement. Dans le cadre d’ateliers et de rencontres régulières animées par des médiateurs spécialistes de la conduite du Changement, ce programme permet à des cadres surchargés de prendre un temps de pause, d’échange et de réflexion sur leur fonction d’encadrement. Avec la généralisation du programme TaLENT à la rentrée 2012, développé en concertation avec le comité d’entreprise de BMW et déjà testé dans une usine en 2011, BMW étend donc sa philosophie au public des jeunes en formation. En plus de leur apprentissage de base, ceux-ci auront désormais la possibilité de définir leur parcours d’apprentissage en soignant ce qu’ils savent le mieux faire. Pour 2012, le programme TaLENT s’appliquera entièrement aux 760 apprentis nouvellement recrutés. 1 235 autres jeunes ayant déjà commencé leur apprentissage sur les 4 000 qu’emploie BMW suivront par ailleurs une initiation au programme TaLENT en 2e et 3e année de formation.

5032 caractères restants

Pour lire l’intégralité de cet article