Découvrez gratuitement nos contenus !

Recevez chaque jour l’actualité sociale, juridique, européenne ou internationale par mail

Grande-Bretagne : les entreprises tentées de maintenir le télétravail massif en septembre
Planet Labor, 27 août 2020, n°12091 - www.planetlabor.com

Seul 1/5 des entreprises comptent rouvrir leurs bureaux en septembre, a révélé le 25 août une enquête du site spécialiste des RH People Management. 1/3 des employeurs demanderont à leurs salariés de venir uniquement quelques jours dans la semaine, précise cette étude selon laquelle 15% des entreprises sont dans l’incertitude. Cette désertion inquiète la confédération patronale CBI qui a demandé aux employeurs de réagir. «Le télétravail a été un grand succès pour beaucoup d’entreprises et de salariés et aucun des bénéfices que cela a apporté ne doit être perdu, a noté le directeur adjoint du CBI, Josh Hardie. Mais il y a aussi eu un effet boule de neige sur nos centres-villes où beaucoup d’entreprises dépendantes de la fréquentation livrent une terrible bataille pour survivre». Preuve que cet appel est loin d’être entendu, la BBC a constaté que 50 grandes entreprises n’envisageaient pas de faire revenir la totalité de leurs salariés à plein temps. Parmi elles, l’emblématique Google – qui laisse la possibilité à ses salariés de rester chez eux jusqu’en 2021 – et de nombreuses banques. Ainsi Barclays va laisser à domicile 3/5 de ses 50 000 employés jusqu’en octobre puis opérer un retour progressif. NatWest maintiendra le télétravail pour 50 000 de ses 65 000 salariés jusqu’en 2021. HSBC a prévu un retour dans les bureaux mais en ne les remplissant qu’à hauteur de 20%. La banque Lloyds Banking Group a elle fait un pas de plus en lançant dès cet été une réflexion sur la nécessité de conserver certains locaux.