Planet Labor devient mind RH

Italie : la filiale de Michelin innove sur le travail agile et le droit à la déconnexion

Les « smart workers » de Michelin pourront travailler à distance jusqu’à 60% de leur temps de travail et bénéficieront d’un droit à la déconnexion strictement encadré. Par ailleurs, à titre expérimental, et pendant un an, l’ensemble des salariés ne sera plus tenu de pointer. Tels sont les points clés de l’accord, signé le 7 janvier par la direction de la filiale italienne du fabricant de pneumatiques et les syndicats Filctem-Cgil, Femca-Cisl et Uiltec, qui met en place le travail hybride post-pandémie.

Par Hélène Martinelli. Publié le 19 janvier 2022 à 10h52 - Mis à jour le 19 janvier 2022 à 9h42

Selon le préambule de l’accord, « l’objectif est d’obtenir le meilleur équilibre possible entre vie privée et vie professionnelle », tout en considérant que « la socialisation sur le lieu de travail continue à être indispensable ». Les travailleurs qui, sur la base du volontariat,…

Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.