Découvrez gratuitement nos contenus !

Recevez chaque jour l’actualité sociale, juridique, européenne ou internationale par mail

France : 105 entreprises s’engagent à octroyer un congé rémunéré pour le second parent d’une durée minimale d’un mois
Planet Labor, 5 février 2020, n°11637 - www.planetlabor.com

C’est à travers une tribune publiée dans le quotidien économique les Echos aujourd’hui 5 février (ici) que ces 105 entreprises (essentiellement de la tech, du bio et développement durable, et plutôt des PME) ont pris l’engagement de mettre en place ce congé. Rappelant que la législation française ne reconnait un congé paternité de 11 jours (indemnisé partiellement par la sécurité sociale), ces entreprises mettent en avant leur volonté d’« assumer ce devoir d’exemplarité dans le combat pour l’égalité femme-homme » et reprenant l’argument selon lequel le congé paternité « favorise l’engagement paternel et la construction durable du lien père-enfant permettant ainsi un rééquilibrage dans le couple de la charge mentale ». Elles s’engagent en conséquence à rémunérer complètement au moins un mois de congé pour le père, mais aussi tout second parent « quels que soient son sexe et son statut, car notre société évolue et que les modèles de famille sont aussi variés que riches et divers. » Elles invitent également les autres entreprises à joindre cet engagement « afin de faire évoluer durablement la société française ».