Découvrez gratuitement nos contenus !

Recevez chaque jour l’actualité sociale, juridique, européenne ou internationale par mail

Allemagne : à l’est, Volkswagen et des sous-traitants automobile passent enfin de 38 à 35 heures par semaine
Planet Labor, 19 mai 2021, n°12529 - www.planetlabor.com

Le constructeur automobile Volkswagen, mais aussi  le 2ème plus gros sous-traitant automobile allemand ZF ou encore SAS-Automotive, l’une des filiales de Faurecia ont annoncé, après bien des discussions avec le syndicat IG Metall, qu’ils allaient s’engager en faveur de l’égalisation du temps de travail entre leurs sites installés à l’ouest de l’Allemagne et ceux situés à l’est dans l’ex-RDA. Pour l’IG Metall, le « Mur du temps de travail » qui sépare toujours l’est et l’ouest du pays vacille enfin ! Actuellement, les salariés est-allemands travaillent toujours 38 heures par semaine pour le même salaire que leurs collègues de l’ouest qui ne travaillent que 35 heures par semaine. Cette revendication spécifique à l’est était présente à chaque négociation collective de la métallurgie, depuis 30 ans. Mais cette année, le syndicat a décidé de ne plus transiger. Cependant, si le Mur du temps de travail vacille, tombera-t-il vraiment ? Car à côté des grands employeurs tels Volkswagen, une majorité des PME de l’est refuse de réduire le temps de travail sans baisser les salaires. Le bras de fer se poursuit donc. Les partenaires sociaux se sont donnés jusqu’à fin juin pour aboutir à un résultat. Chez Volkswagen, on annonce que la réduction du temps de travail de 3 heures par semaine s’étalera entre 2022 et 2027 et qu’il faudra opérer de sérieux gains de productivité pour que l’opération reste financièrement neutre.