Découvrez gratuitement nos contenus !

Recevez chaque jour l’actualité sociale, juridique, européenne ou internationale par mail

Allemagne : face aux bouleversements industriels, l’IG Metall veut renforcer la cogestion et le système des accords collectifs
Planet Labor, 10 octobre 2019, n°11412 - www.planetlabor.com

A la tête d’IG Metall, premier syndicat d’Allemagne avec 2,3 millions d’adhérents, depuis 2015, Jörg Hofmann a été reconduit, le 8 octobre, à son poste par les délégués réunis en congrès national du 6 au 12 octobre à Nuremberg, mais à la surprise générale, il n’a recueilli que 71% des voix, contre 91,3% il y a quatre ans, enregistrant ainsi le 2e score le plus mauvais dans l’histoire du syndicat. Visiblement déçu par ce résultat, le leader syndical a toutefois essayé le lendemain de retrouver la confiance des délégués dans un discours-programme fleuve, à la fois combatif et complexe. Il a ainsi longuement détaillé l’ampleur des défis auxquels sont confrontées les entreprises de la métallurgie et de l’électrotechnique (mondialisation, digitalisation, protection du climat, passage à l’électro-mobilité, …) et souligné que l’IG Metall comptait contribuer à façonner activement cette transformation. Il a annoncé notamment le lancement d’une campagne pour renforcer la « cogestion au niveau de l’entreprise » (Unternehmensmitbestimmung) et lutter contre l’érosion du système des accords collectifs.

4034 caractères restants

Pour lire l’intégralité de cet article