Découvrez gratuitement nos contenus !

Recevez chaque jour l’actualité sociale, juridique, européenne ou internationale par mail

Allemagne : IG Metall change de stratégie de négociation pour mieux gérer les défis structurels du secteurs manufacturier
Planet Labor, 27 janvier 2020, n°11611 - www.planetlabor.com

Compte tenu des bouleversements structurels déjà en cours, notamment dans l’industrie automobile, le syndicat allemand de la métallurgie IG Metall s’est dit prêt, le 24 janvier, à ne fixer aucune revendication salariale chiffrée pour les prochaines négociations collectives dans la métallurgie et l’électrotechnique, qui doivent démarrer mi-mars. Le syndicat entend plutôt négocier le plus rapidement possible avec les employeurs des mesures permettant de maintenir les emplois et de requalifier des milliers de travailleurs. À cette fin, il a proposé au patronat de signer un « moratoire pour un changement équitable » : les entreprises s’engageraient à renoncer à toute mesure unilatérale de licenciement, de fermeture de site ou de délocalisation. En contrepartie, le syndicat serait prêt à entamer immédiatement les pourparlers et à négocier un « paquet pour l’avenir » avant l’expiration de la clause de paix sociale fin avril. Si le patronat n’accepte pas cette offre d’ici le 3 février, date de la prochaine réunion de la direction de l’IG Metall, les négociations collectives se dérouleront selon la procédure habituelle, avec des grèves d’avertissement à la clé.

3678 caractères restants

Pour lire l’intégralité de cet article