Découvrez gratuitement nos contenus !

Recevez chaque jour l’actualité sociale, juridique, européenne ou internationale par mail

Allemagne : la filière automobile entre réduction du temps de travail et suppression d’emplois
Planet Labor, 8 septembre 2020, n°12112 - www.planetlabor.com

L’automobile allemande va mal et, selon les entreprises, n’envisage pas un retour aux niveaux de production d’avant la pandémie avant la période 2023-2025. Considéré comme trop rigide sur le long terme, la solution du chômage partiel n’est plus tenable pour beaucoup. Des entreprises telles ZF Friedrichshafen, Bosch et Daimler ont donc entrepris de négocier des accords de réduction du temps de travail avec le syndicat IG Metall, en échange de la sécurité de l’emploi. Cette solution n’est cependant pas suivie par tout le monde, à l’instar de Continental qui préfère d’importantes suppressions de postes. Pour l’instant, et en dépit d’un nouveau sommet informel qui réunit, mardi 8 septembre au soir, la chancelière et les principaux responsables politiques régionaux et les représentants des employeurs du secteur, pas de nouvelle mesures d’aides sont à attendre de la part du gouvernement.

5871 caractères restants

Pour lire l’intégralité de cet article