Découvrez gratuitement nos contenus !

Recevez chaque jour l’actualité sociale, juridique, européenne ou internationale par mail

Allemagne : le nouveau président de Verdi, Frank Werneke veut gagner du terrain dans les entreprises dépourvues d’accords collectifs
Planet Labor, 25 septembre 2019, n°11379 - www.planetlabor.com

C’est une page qui se tourne pour le syndicat des services Verdi, le deuxième plus grand syndicat d’Allemagne, derrière IG Metall, avec environ 1,9 millions d’adhérents. Frank Bsirske, figure de proue de Verdi, a abandonné, à l’âge de 67 ans, la présidence du syndicat qu’il dirigeait depuis sa création il y a 18 ans. Frank Werneke, 52 ans, jusqu’alors vice-président de Verdi depuis 17 ans, a été élu, le 24 septembre, nouveau président de Verdi avec 92,7% des voix par les quelque 1’000 délégués réunis en congrès national à Leipzig. Dans son discours-programme, prononcé au lendemain de son élection, Frank Werneke a présenté les grands axes de l’action de Verdi dans les années à venir. A l’instar de son prédécesseur, il entend rendre Verdi « plus fort » et lui donner les moyens de signer des accords collectifs dans les entreprises qui refusent tout accord. Pour cela, Verdi doit continuer à recruter et fidéliser de nouveaux adhérents. Mais le nouveau président a également appelé le gouvernement à prendre des mesures pour lutter contre l’érosion du système des accords collectifs et renforcer la négociation collective.

4411 caractères restants

Pour lire l’intégralité de cet article