Découvrez gratuitement nos contenus !

Recevez chaque jour l’actualité sociale, juridique, européenne ou internationale par mail

Autriche : les patrons de la métallurgie demandent le report des négociations collectives
Planet Labor, 14 septembre 2020, n°12120 - www.planetlabor.com

Alors que les principales négociations collectives de l’économie autrichienne – celles de la métallurgie, doivent démarrer le 24 septembre prochain – Christian Knill, négociateur de plus la grosse fédération patronale du secteur (Fédération des industries du métal FMTI), a déclaré, lundi 14 septembre, qu’il demanderait à ses interlocuteurs syndicaux, dès la première rencontre, le report d’un an des négociations collectives annuelles : « Une chose est claire : il n’y a rien à redistribuer cette année. D’un point de vue purement économique, ce serait plus logique de repousser à l’année prochaine les négociations sur les salaires. Nous sommes dans un état d’urgence absolu et nous devenons répondre tous ensemble à la crise », a-t-il déclaré. Pour appuyer sa demande, M. Knill a précisé que la crise actuelle touchait son secteur de manière beaucoup plus forte que la crise de 2008/2009, au point de connaitre le plus gros recul d’activité depuis la fin de la 2e guerre mondiale. « La crise du coronavirus nous renvoie au moins dix ans en arrière. Pour 2021, nous attendons un niveau de production équivalent à celui de 2010 », a-t-il expliqué. Pour les 5 premiers mois de l’année, la production a enregistré un recul de 19,6 %. Les commandes ont baissé de 26,5% et les exportations de 15,8 %. Enfin, si les effectifs du secteur (195 000 salariés) ont été relativement protégés par les mesures de chômage partiel, leur volume a tout de même reculé de 4,1 % à la fin mai 2020. Selon M. Knill, le recours au chômage partiel a commencé à refluer, même si 50 % des entreprises du secteur y font encore appel actuellement.